Nous sommes ravis d’accueillir notre invité, M. Dean Boyer, sur le blog Jedox pour notre série consacrée à « La gestion des incertitudes ». M. Boyer est directeur des services technologiques chez Marks Paneth LLP, un cabinet comptable de premier ordre basé aux États-Unis. Dans cet article, il partage son expertise sur la manière dont les solutions EPM permettent de faire face aux incertitudes économiques, en particulier en temps de crise.

Quelles sont vos prévisions économiques pour le future proche ? Avec les mesures de confinement qu’elle a imposées dans le monde entier, la crise internationale a eu un impact évident sur notre économie. Toutefois, elle ne durera pas éternellement. Par conséquent, les entreprises doivent commencer dès maintenant à établir des plans pour gérer ses répercussions et leur récupération.

Transformer les données en « insights »

Le gouvernement américain prévoit de débloquer un plan de relance de 2 000 milliards de dollars pour stimuler l’économie. Sera-t-il suffisant ? Voilà la grande inconnue. Les entreprises doivent se montrer proactives et commencer à prévoir la manière d’atténuer l’impact sur leur entreprise et leur récupération. La bonne nouvelle, c’est que la majorité des organisations n’ont pas attendu la COVID-19 pour commencer à recueillir des données sur leurs activités, ce qui leur permet de bénéficier d’insights parfaits pour mieux déterminer leurs stratégies d’adaptation et de récupération.

Agilité, résilience et succès

À présent, la question est de savoir comment obtenir ces insights aussi rapidement et efficacement que possible. La plupart des organisations n’ont pas la maturité analytique nécessaire pour attribuer à leur équipe de data scientists la responsabilité de créer des modèles prescriptifs intelligents qui mettraient facilement en évidence la voie de la réussite.

Alors, quelle est l’alternative ? La gestion des performances ou EPM (en anglais, Enterprise Performance Management) allie le potentiel de l’automatisation de la planification, de la budgétisation et des prévisions aux performances élevées d’outils comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique. En cette période d’incertitude économique, le bureau du directeur financier doit faire preuve d’agilité afin de s’adapter aux tendances du marché, à la disponibilité des ressources et aux problèmes opérationnels. Pour cela, la fonction Finance doit se fixer les objectifs suivants :

  • Traiter une grande quantité de données dans des délais serrés
  • Développer un plan financier et opérationnel complet
  • Budgétiser les ressources disponibles et les investissements
  • Prévoir des résultats réalistes

Collecter, consolider, visualiser

Pour accomplir ces objectifs, vous avez besoin d’une technologie intuitive qui mettra à profit les capacités actuelles de votre organisation. Les solutions EPM, comme Jedox, combinent la collecte, la consolidation et la visualisation des données à un puissant moteur IA (intelligence artificielle), pour créer des modèles de planification, budgétisation et prévision plus intelligents et plus efficaces, offrant de meilleurs insights.

Pour permettre à votre entreprise de gérer les incertitudes économiques et de planifier sa stratégie de récupération, plusieurs modèles prédictifs doivent être développés et appliqués. Par exemple :

Les organisations grand public doivent prévoir quand et si leur base de consommateurs retrouvera son niveau pré-COVID ou si les clients opteront pour d’autres alternatives afin d’acheter les biens ou services souhaités. Pour planifier et prévoir ces comportements, il faut avoir accès à des données externes sur les consommateurs. Bien que vos données internes puissent vous aider à comprendre qui composait votre base de clients, ce n’est qu’à travers l’acquisition de données externes que vous pourrez comprendre comment ces profils évoluent. La COVID-19 a bouleversé notre mode de vie et même si l’impact de ce changement est encore inconnu, il est impératif d’en tenir compte dans votre planification pour favoriser la récupération de votre organisation.

Jouer sur la familiarité

Pour mettre rapidement en place ces modèles, le directeur financier et son équipe doivent utiliser des technologies familières, comme Microsoft Excel. Bien que ce logiciel ne soit généralement pas considéré comme un outil EPM, Jedox a noué un partenariat avec l’équipe produit de Microsoft Excel pour intégrer cette interface à sa solution EPM. Bénéficier d’une interface facile à utiliser (et déjà maîtrisée) est un atout particulièrement utile, puisque votre équipe peut ainsi commencer sans perdre une seconde à développer des modèles de planification et de prévision.

Une fois vos modèles en place, n’oubliez pas qu’il s’agit d’un processus dynamique, qui doit donc être réévalué en permanence. Passer d’un environnement économique stagnant à un environnement actif génère une grande quantité de données, qui illustrent les mutations du marché ainsi que ses opportunités et ses pièges potentiels. Votre organisation doit impérativement être capable de déchiffrer ces données pour prendre des mesures concrètes. Qu’elles proviennent de sources internes ou externes, les données pertinentes acquises de manière continue peuvent être intégrées à votre modèle, pour vous permettre d’identifier les tendances et activités actuelles en temps opportun. L’obtention continue de données permet ainsi à votre organisation de corriger les plans nécessaires en cours de route pour obtenir des résultats satisfaisants.

Une opportunité optimale

Les organisations qui investissent dans l’acquisition de données, la gestion des performances et l’intelligence artificielle ont toutes les cartes en main pour s’adapter rapidement aux crises potentielles et s’en remettre facilement. Les directeurs financiers qui mettent à profit leurs données clés en mettant en œuvre des EPM obtiennent des insights précieux sur l’environnement économique au fil de sa récupération. Ils peuvent ainsi orchestrer leur propre relance : d’abord, en réalisant un inventaire de leurs données clés, puis en investissant dans une solution EPM intelligente et enfin en analysant les résultats de leurs efforts.

Heureusement, grâce à la technologie actuelle, il n’est plus nécessaire d’embaucher toute une armée de programmeurs. Au lieu de cela, les directeurs financiers peuvent mettre à profit les compétences de leurs analystes financiers pour développer des modèles complets de planification, budgétisation et prévision. Or, un changement de paradigme de cette envergure n’aurait pas pu mieux tomber. Alors que des milliers d’entreprises tentent de s’adapter et de se relever rapidement, les EPM pourraient bien être la solution idéale pour combler le vide laissé par cette crise planétaire.

Cet article est le deuxième d’une série en trois parties sur l’importance de l’agilité pour gérer les périodes d’incertitude. La semaine dernière, nous avons parlé de « L’importance de l’agilité pour gérer les périodes d’incertitude en FP&A ». La semaine prochaine, le blog Jedox accueillera David Upton, qui partagera son expertise sur la gestion du capital privé en périodes d’incertitude.