Zero-Based Budgeting est une technique de comptabilité unique qui présente des avantages et des inconvénients spécifiques. En effet, elle oblige les entreprises à réfléchir à la manière dont chacune de leurs dépenses est gérée sur une période budgétaire spécifique.

Élaborer un plan de dépenses détaillé reste la manière la plus rapide d’atteindre vos objectifs financiers. En règle générale, un budget aide à déterminer où dépenser le moindre centime chaque mois  : vous êtes donc libre de l’augmenter ou de dépenser les sommes budgétisées. En revanche, le budget base zéro offre une approche singulière de la budgétisation.

D’où vient le concept du budget base zéro ?

Le budget base zéro a été développé pour la première fois dans les années 1960 par Peter Pyhrr, un contrôleur de gestion chez Texas Instruments à Dallas au Texas. Vers 1970, celui-ci a publié un article dans la revue américaine Harvard Business Review et s’est imposé comme une figure éminente de la finance.

Qu’est-ce qui rend cette méthode si originale ? Contrairement aux approches traditionnelles, toutes les dépenses de chaque nouvelle période doivent être justifiées et approuvées. Ces dernières années, cette technique de budgétisation a connu un regain de popularité lorsqu’elle a été adoptée par un certain nombre des entreprises du Fortune 500 ainsi que par des sociétés financières privées.

L’essor de la méthode base zéro

En 2018, Accenture Strategy a publié une vaste étude sur l’approche dite « Zero Based Thinking ». Les résultats étaient impressionnants : parmi les 85 plus grandes entreprises au monde, dont Kraft Heinz Co., Unilever PLC et Mondelez International Inc, la technique du budget base zéro a connu une croissance exponentielle de 57 % par an entre 2013 et 2017.

Qu’est-ce qui explique la popularité du budget base zéro ? Pour 96 % des entreprises, cette méthode permet d’améliorer leur rentabilité, tandis que 48 % d’entre elles se sont dites influencées par la concurrence et 40 % ont déclaré que la lenteur de leur croissance les a poussées à revoir leur méthode de budgétisation.

Remettre les compteurs à zéro à chaque période budgétaire

Avec les approches de budgétisation traditionnelles, l’entreprise part du budget de la période précédente, qui sert de base à la suivante. Par conséquent, 1) tous les nouveaux budgets augmentent progressivement par rapport à la période précédente. 2) Les entreprises doivent uniquement justifier les nouvelles dépenses.

Avec la méthode du budget base zéro, le budget de chaque nouvelle période est créé à partir de zéro, et c’est là la grande différence. Tous les efforts doivent donc être justifiés avant d’être inclus dans le budget, y compris les dépenses ponctuelles et récurrentes.

WPeser soigneusement les avantages et les inconvénients

l’importance accordée aux processus et son exécution plus rigoureuse, sans oublier que les coûts sont relativement faibles.

Toutefois, c’est aussi une méthode extrêmement gourmande en ressources, ce qui constitue l’un de ses principaux inconvénients. De plus, elle est davantage exposée aux manipulations budgétaires par des managers expérimentés et risque de s’orienter vers une planification à court terme trop peu anticipative.

Il revient donc à chaque organisation de décider par elle-même si la méthode du budget base zéro convient à ses besoins en matière de planification, de budgétisation et de prévision.