Dans les milieux d’affaires volatiles, les plans annuels sont souvent vite dépassés par la réalité. Perdant peu à peu de sa pertinence, la planification financière traditionnelle exige en outre un niveau de flexibilité élevé et des réactions en temps réel. Toutefois, avant de pouvoir tirer pleinement parti des avantages d’un processus de planification flexible et en temps réel, les organisations doivent savoir s’adapter aux nouvelles solutions technologiques. En effet, celles-ci ont pour but premier d’améliorer la planification et la gestion des performances.

Trop rigide, trop chronophage et trop unilatérale, la planification financière traditionnelle ne suffit plus à répondre aux besoins de l’entreprise. Désormais, les clés du succès à long terme ne reposent plus sur le contrôle de gestion et l’actualisation des budgets, mais plutôt sur l’identification des vecteurs de valeur et des inducteurs de coûts. De plus, il est indispensable d’entrelacer plus étroitement la planification financière et la planification opérationnelle. Cependant, cette nouvelle approche basée sur les moteurs d’activité exige non seulement une collaboration étroite entre le service financier et les fonctions spécialisées, mais aussi des données claires et bien mises en corrélation. Le tout géré à l’aide d’un outil adapté, n’exigeant aucune connaissance particulière en programmation.

Les entreprises investissent beaucoup de temps et de ressources dans leur planification opérationnelle. La préparation des budgets annuels à elle seule est une tâche particulièrement longue. Dans la plupart des cas, les délais sont considérablement plus longs qu’avec des outils modernes. Généralement non structuré, le processus de planification est par conséquent plus sujet aux erreurs, en particulier lorsqu’il est uniquement basé sur Excel. En effet, la gestion des tableurs peut facilement devenir contraignante. Les données commerciales et financières, qui constituent normalement des univers totalement distincts, doivent être fusionnées manuellement à partir de nombreuses sources de données différentes. Planifier directement dans des systèmes ERP devient rapidement inconfortable, sans compter que les fonctionnalités sont limitées. L’évolution rapide et la complexité des marchés nuit à la fiabilité des prévisions, qui deviennent vite obsolètes.

Utiliser de nouvelles technologies et des outils modernes

Pour assurer leur succès à l’ère de la transformation digitale, les entreprises doivent être capables de prendre des décisions rapides en s’appuyant sur les données. En bref, l’agilité est essentielle. Les données existantes doivent être mieux exploitées, mieux comprises et mieux évaluées. C’est là l’un des enjeux clés de la planification dans un environnement volatile qui évolue à toute allure. Les logiciels de planification modernes, ainsi que les analyses prédictives basées sur l’intelligence artificielle (IA), peuvent apporter une aide considérable, puisqu’ils sont capables d’évaluer les données historiques pour prévoir les évolutions futures. La planification gagne ainsi considérablement en efficacité.

Les solutions de planification modernes offrent non seulement des modèles adaptés à chaque élément du compte de résultats (P&L) commercial et de la planification des coûts, mais aussi des outils favorisant la collaboration. Ces solutions tiennent compte de toutes les exigences spécifiques à chaque secteur. Dans l’idéal, les outils du logiciel de planification peuvent être modélisés de manière flexible pour répondre parfaitement aux besoins spécifiques de planification basée sur les moteurs d’activités de l’entreprise. Cela permet de re-segmenter les marchés, de gagner des parts de marché, d’améliorer l’EBIT ou de modifier les points de référence.

Inclure l’ensemble de l’entreprise dans le processus de mise à jour

Lorsque vous mettez en place une nouvelle approche de planification, il est recommandé de procéder de manière graduelle et inclusive. Pour réussir, il est indispensable de convaincre les principales parties concernées, ainsi que les différents services et les employés. Après tout, améliorer la collaboration entre le service financier et le reste de l’organisation est tout aussi important que de faire accepter la nouvelle méthode de planification. La finance agit comme un consultant interne de l’entreprise et aide les différents services à collaborer dans le cadre du processus de planification. Chaque service apporte sa propre expertise afin de choisir de nouveaux KPI et d’identifier les vecteurs de valeur.

Des améliorations à long terme grâce à une solution moderne

Le changement n’est jamais facile. Lorsque les organisations adoptent des outils de pointe pour s’engager dans l’amélioration de leurs processus de planification et de reporting sur le long terme, elles renforcent l’attention accordée à la stratégie. Elles peuvent ainsi se montrer proactives au lieu de réagir après coup aux mutations du marché et trouver de nouvelles façons d’optimiser la création de valeur dans l’entreprise. Commencez dès maintenant à planifier votre actualisation technologique grâce à notre eBook.

L’article de blog est un extrait traduit d’un article paru pour la première fois dans la revue allemande Controlling & Management Review.1.

___________________

1 Publié à l’origine en allemand sous le nom de Gegenmantel, R. (2020): Planung verändern mit neuer Technologie, in:  Controlling & Management Review 64 (3), p. 40-45 at springerprofessional.de, https://doi.org/10.1007/s12176-020-0094-6.