Lorsqu’il s’agit de choisir la méthode de budgétisation la plus adaptée à votre entreprise, le style de gestion et la structure de l’organisation exercent une influence considérable sur la conception et la mise en œuvre des processus de budgétisation. Dans cet article, nous comparerons deux méthodes de budgétisation : une approche traditionnelle et la méthode connue sous le nom de « Beyond Budgeting ».

Agilité et flexibilité, les clés du succès

Agilité, flexibilité, unification… Plus que jamais, les entreprises sont confrontées à des marchés et des exigences opérationnelles qui évoluent à toute vitesse. Même les opérations qui semblent simples à première vue, comme la budgétisation, ne peuvent négliger un certain nombre de facteurs : en effet, il est indispensable non seulement d’identifier et utiliser efficacement les opportunités du marché, mais aussi de bien concevoir l’approche de votre organisation vis-à-vis de la transformation digitale et d’adapter rapidement tous les secteurs de l’entreprise aux avancées technologiques. 

Permettant d’appuyer les prises de décision, la planification et la budgétisation sont deux des piliers des organisations. Par conséquent, il n’est pas surprenant que de plus en plus d’organisations issues de différents secteurs cherchent à améliorer leurs processus de planification et de budgétisation. 

Le style de gestion a son importance

La plupart des entreprises déterminent leur budget selon une méthode traditionnelle. De manière générale, il s’agit d’une approche descendante qui vient presque exclusivement « d’en haut ». Généralement, la direction conserve fermement la mainmise sur les décisions budgétaires. Les objectifs sont traduits par des cibles opérationnelles, des plans et des initiatives attribués à tous les services et employés. 

Cette approche « descendante » vise principalement à atteindre les objectifs et bénéfices à court terme, mais elle est à double tranchant : en effet, les objectifs à court terme peuvent être contradictoires et peuvent même avoir un impact néfaste sur les employés qui ressentent le besoin de « sortir des sentiers battus » pour atteindre ces objectifs, en particulier lorsque la pression est élevée. 

L’approche « Beyond Budgeting » est totalement différente. En effet, les managers autonomisent et forment les équipes et services qui sont en contact étroit avec les clients internes et externes au cours de leurs activités quotidiennes, car ils sont plus susceptibles de posséder des connaissances approfondies sur l’évolution des exigences du marché. 

Cette approche moderne de la budgétisation repose sur l’idée qu’en relâchant quelque peu la bride, les entreprises verront leurs résultats s’améliorer. Les services et équipes peuvent ainsi tirer parti de leur relation avec les clients et réagir de manière autonome, tandis que les objectifs, les plans et les initiatives fructifient en retour. 

La structure d’entreprise

L’approche traditionnelle de la budgétisation se caractérise par une autorité centralisée qui siège au sommet de la « pyramide » administrative et communique les objectifs, les plans et les initiatives à plusieurs niveaux de l’entreprise. Or, cette structure de gestion centralisée consomme énormément de ressources, de temps et d’argent, sans compter qu’elle risque de rendre les managers imperméables aux évolutions du marché. 

Avec le Beyond Budgeting, ces décisions changent de main. La structure officielle de l’entreprise reste la même, mais les unités opérationnelles et les équipes décentralisées peuvent désormais agir de manière plus autonome. 

Ces groupes travaillent chaque jour au contact des clients, avec lesquels ils nouent une relation. Par conséquent, ils sont plus sensibles à l’évolution de leurs besoins et sont capables de réagir plus efficacement et plus rapidement à ces changements. Si elle est correctement utilisée, cette approche permet généralement d’obtenir des résultats impressionnants : des services plus rapides, des produits de meilleure qualité et des parties prenantes plus enclines à la collaboration et plus motivées. Prêtez une oreille attentive aux personnes qui écoutent le plus souvent vos clients et adaptez votre budget en conséquence. 

Conclusion

Favoriser la collaboration dans toute l’organisation permet d’obtenir de meilleurs résultats. Avec la nouvelle approche Beyond Budgeting, les objectifs fixes traditionnels peuvent être remplacés par des comparaisons relatives entre collègues, des études de marché et des bonnes pratiques. Elle permet d’ouvrir le champ des possibles sans avoir à changer la structure fondamentale de l’entreprise. 

Cependant, l’approche de Beyond Budgeting n’est pas une « solution miracle » pour toutes les organisations. Les approches combinant une budgétisation descendante et ascendante deviennent de plus en plus fréquentes, puisqu’elles permettent à tous les services et unités opérationnelles d’apporter des connaissances précieuses.