À l’heure où les directeurs financiers et leurs équipes ont plus que jamais besoin de faire preuve de résilience et d’agilité, l’intelligence artificielle pourrait bien jouer un rôle crucial dans la planification et l’analyse financières en 2021. Or, l’utilisation des technologies d’IA a beau se développer, nombre de professionnels continuent à se demander « par où commencer » dans leur entreprise.

Mark Velthuis, PDG de Jedox Asie Pacifique et Japon, a récemment répondu aux questions d’Allan Tan, dans un épisode du podcast FutureCFO consacré aux retombées de l’intelligence artificielle pour les spécialistes FP&A en 2021 et aux prochaines étapes indispensables à la transformation digitale du métier. Découvrez les temps forts de l’entretien et cliquez sur le lien ci-après pour accéder à l’épisode complet :

Q: Selon vous, comment l’IA peut-elle transformer le rôle du DAF et la fonction financière ?

R: Dans un service qui consacre jusqu’à 80 % de son temps à collecter des données, gérer des feuilles de calcul et compiler des rapports, je pense que le rôle du DAF est en train d’évoluer vers celui de « Chief Value Officer », comme j’aime le nommer. Le CVO a pour mission de fournir des analyses utiles à la décision et de clarifier ce qui est complexe. Cela passe en particulier par l’exploitation des données détenues par l’entreprise et par la collaboration avec d’autres divisions opérationnelles. À mons sens, celui qui était jusqu’alors un « jockey de la feuille de calcul », si je puis dire, devient un véritable moteur de la création de valeur.

Q: Étant donné que l’intelligence artificielle est une technologie encore jeune et en évolution, comment le DAF doit-il procéder pour déployer l’IA dans la fonction financière et à travers l’entreprise ?

R: Nous proposons à nos clients consiste de commencer à petite échelle ; voir grand, envisager toutes les possibilités imaginables mais commencer modestement, avant bien sûr de passer à la vitesse supérieure.

En d’autres termes, nous abordons la transition numérique et la transformation de la fonction financière non pas comme un sprint, mais comme un marathon. Nous préférons considérer d’abord le service Planification & Analyse financières comme une entité à part. Beaucoup de nos clients font toujours largement appel aux feuilles de calcul, donc nous leur conseillons d’automatiser ce service en premier.

Il s’agit de mettre un terme au chaos des feuilles de calcul et aux erreurs humaines inhérentes à ce chaos. Le service doit élaborer ses meilleures pratiques et parfaire son efficacité avant de commencer à intégrer les processus de planification et de budgétisation avec d’autres entités opérationnelles et de passer à l’étape finale, que nous qualifions d’agilité accrue fondée sur le management de la performance en temps réel. Cette étape ultime est celle de la modélisation de scénario fondée sur l’IA, celle de la planification et de la budgétisation augmentées.

Pour écouter en entier l’épisode du podcast FutureCFO avec Mark Velthuis, cliquez ici.