Dans les entreprises, les processus de budgétisation s’appuient souvent sur des solutions assemblées à la manière d’un puzzle au fil du temps, ou sur le traditionnel outil de la finance, les tableurs Excel. Face à la quantité croissante de données financières qui entrent dans la budgétisation, l’une et l’autre de ces approches peuvent entraîner un taux d’erreur relativement élevé et, par conséquent, rallonger inutilement les délais de traitement, freiner la coordination et entraver les processus de validation. Ces trois conseils d’experts peuvent aider votre organisation à améliorer ses processus de budgétisation.

Le processus de budgétisation est collaboratif. Pour être aussi robuste que possible, la budgétisation doit donc s’appuyer sur une large base de données, et notamment sur les données de planification transmises par tous les services de l’entreprise. En adoptant une approche pertinente et en soignant la planification, il est possible d’améliorer les processus de budgétisation de bout en bout.

Accroître la transparence du traitement des données

Les délais et le mode de transfert des données peuvent avoir un impact sur la conception du processus de budgétisation. D’autre part, il est fondamental d’assurer la confidentialité des informations sensibles de l’entreprise.

D’où l’importance d’indiquer à toutes les parties impliquées quelles données elles peuvent partager (financières ou non), avec qui et à quel moment. Cette précaution permet d’éviter tout ralentissement inutile de la collaboration.

Il peut également s’avérer utile d’échanger avec d’autres experts financiers afin d’obtenir leur avis sur la manière d’améliorer les méthodes de travail tout en renforçant la confiance dans le processus de budgétisation.

Impliquer ses collègues tôt et régulièrement

Aucun processus de planification n’est parfait. C’est en faisant preuve de transparence et d’une bonne coopération entre les services que ce processus peut fonctionner en toute fluidité. Malgré un cycle de vie court, il est fondamental d’envoyer les données en temps et en heure. Après tout, cela affecte les objectifs financiers et stratégiques de l’entreprise. Ce n’est qu’à condition que le budget soit clair jusqu’à la dernière ligne pour toutes les parties impliquées que vous pourrez convaincre toutes les parties prenantes de l’importance d’envoyer les données dans les délais impartis et d’établir une bonne collaboration entre les services.

Ralliez vos collègues à votre point de vue et alimentez la confiance des personnes impliquées dans le traitement des données. Ces deux conditions peuvent avoir des répercussions bénéfiques à tous les niveaux : sur l’optimisation du budget, la direction de l’organisation et les résultats globaux.

Contrôler le flux de données

Nous savons tous que la quantité de données augmente en permanence au sein des entreprises et par conséquent, qu’il est de plus en plus difficile de conserver une vue d’ensemble de toutes ces données. Les données de l’entreprise doivent être compilées, triées en fonction de leur pertinence en matière de budgétisation, planification et prévisions, puis analysées. Le moindre changement, que ce soit un nouvel employé ou un nouveau processus, réaffirme la nécessité d’adopter une approche solide de la gestion des données.

En utilisant une solution moderne et personnalisée, les organisations ont peut-être trouvé une solution au problème. En effet, cela leur permet d’automatiser, et donc de simplifier, la collecte et l’analyse des données. Dès lors que les activités manuelles peuvent être efficacement gérées de manière automatisée, les risques d’erreur diminuent significativement, tandis que les délais de saisie des données et des processus de validation sont drastiquement réduits.

Une solution adéquate permet de créer des scénarios de budgétisation à la fois simples et complexes, tout en renforçant considérablement l’efficacité de chaque fonction-métier. Résultat : les budgets sont plus précis, plus collaboratifs et plus justes.
Suivez-nous sur LinkedIn pour ne manquer aucun de nos nouveaux contenus !